Une alternative durable pour l'informatique

Les logiciels libres dans l'enseignement

Les théorèmes, formules ou encore les démonstrations mathématiques sont libres depuis toujours. Ils ont été établis par des savants conscients que leur apport à la société devait profiter à tous, sans entrave1. Nous n'avons en effet pas besoin d'acheter une licence pour pouvoir utiliser le théorème de Pythagore ! De plus, nous pouvons nous baser librement sur les travaux du philosophe et mathématicien grec pour élaborer de nouvelles théories.

L'éducation au sens large, bien au delà du domaine restreint des mathématiques, doit être libre, accessible à tous et indépendante des principaux centres de pouvoirs (politiques, financiers, économiques,...). Une de ses vocations principales est justement de perpétuer de générations en générations, les valeurs et connaissances qui ont permis de construire notre civilisation.


Les origines du théorème proviennent d'une tablette babylonienne, la tablette Plimpton 322, datant du XVIIIe siècle av. J.-C.2

Formats ouverts

La communauté favorable aux logiciels libres promeut les formats ouverts. La description de la structure technique de ces formats de fichiers est librement accessible et sa gestion est assurée par des organismes internationaux (comme le W3C pour le web). On note les avantages suivants :

  • Lorsqu'on transmet un contenu (un texte, une image, une vidéo, un son,...) à d'autres personnes, on leur laisse le libre choix du logiciel qui permet de l'ouvrir. Si vous transmettez un fichier PSD (issu du logiciel propriétaire Photoshop), votre correspondant devra se procurer ce logiciel pour pouvoir utiliser l'image. En revanche, si vous lui envoyez le document dans un format ouvert (XCF, par exemple), il aura le choix du logiciel pour ouvrir ce fichier (GIMP, CinePaint, Krita, Seashore,...), en grande majorité des logiciels libres et en l'occurrence gratuits.
  • Comme le format ouvert n'appartient à aucune entreprise privée, et que sa structure est librement accessible, les documents créés et stockés en utilisant ces formats peuvent être lus et pourront l'être même par les générations futures. A contrario, si un éditeur de logiciels propriétaires fait faillite, il risque de faire disparaître son ou ses formats dans sa chute3.
  • De par le fait que les formats ouverts n'imposent pas de logiciel en particulier, ils favorisent le travail en réseau et la collaboration entre organisations hétérogènes. C'est une avantage particulièrement important dans le domaine de l'éducation, à tous les échelons.

Collaboration sans entrave

Les logiciels libres permettent de dynamiser les échanges collaboratifs, notamment entre institutions liées à l'enseignement. Si un besoin spécifique émerge dans une école, un logiciel remplissant ce besoin peut être développé, en collaboration avec d'autres écoles. En fin de compte, tout organisme intéressé (qu'il ait participé à l'élaboration du logiciel ou non) peut en profiter librement, sans avoir à débourser quoi que ce soit.

Voici quelques exemples de logiciels libres destinés à l'enseignement (soit pour l'organisation de l'enseignement, soit pour l'enseignement pédagogique destiné aux élèves et étudiants) - extraits :

Destinés aux enfants, élèves, étudiants,...

  • GCompris - Logiciel éducatif qui propose des activités variées aux enfants de 2 à 10 ans.
  • TuxMath - Logiciel de la suite Tux4Kids orienté sur l'arithmétique pour les enfants.
  • OOo4Kids - Suite bureautique allégée pour les enfants.
  • Kgeography - Outil d'apprentissage de la géographie.
  • GNUsolfège - Logiciel d'entraînement au solfège.
  • Stellarium - Planétarium.
  • Avogadro - Visualiseur et éditeur de molécules en 3D.
  • ...

Destinés aux enseignants

  • Pyromaths - Générateur de fiches d'exercices de mathématiques au format pdf.
  • LESOL - Laboratoire de langues et d'Enseignement en Standards Ouverts et Logiciels Libres
  • Dokeos - Suite e-learning complète. Elle fournit aux entreprises, écoles et administrations les outils dont elles ont besoin pour produire des cours, organiser la formation et assurer l'interaction et le suivi des stagiaires.
  • Claroline - Plate-forme Open Source de formation à distance et de travail collaboratif.
  • ...

Il en existe pour tous les goûts et tous les besoins4.

Licences Creative Commons

Par défaut, toute œuvre artistique, travail scientifique ou littéraire, que ce soit un texte, une image, une vidéo ou un son, se voit protégée par le fameux C de Copyright. Il signifie "All rights reserved", c'est-à-dire "Tous droits réservés". Ainsi, quoi que vous vouliez faire avec cette œuvre, vous devez demander une autorisation à son auteur ou aux intermédiaires.

En tant que créateur d'un travail, vous ne voulez peut-être pas que tous les droits vous soient réservés. Dans ce cas, il faut opter pour la licence CC, pour Creative Commons5.

Il s'agit d'une démarche complémentaire au Copyright qui permet une plus grande flexibilité entre les droits que vous voulez conserver et ceux que vous voulez libérer. Ainsi, vous pouvez par exemple autoriser sa diffusion et même des changements, mais à condition que votre nom soit mentionné et que la nouvelle œuvre ne soit pas utilisée commercialement (CC by-nc)6.

Ce fonctionnement permet une grande diffusion de tout types de documents et donne la possibilité d'enrichir ces créations au fil des différentes modifications, en suivant un cercle vertueux.


Références

  1. « Première démonstration « open source » d'un théorème mathématique », Framablog: http://www.framablog.org/index.php/post/2009/11/06/mathematiques-open-so...
  2. Art. Théorème de Pythagore, Wikipedia: http://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9or%C3%A8me_de_Pythagore#Origines
  3. « Pourquoi utiliser des formats ouverts ? », site web Léa-linux: http://lea-linux.org/documentations/index.php/Fiches:Formats-fiche_forma...
  4. Il existe de nombreux sites dressant des listes non-exhaustives de logiciels libres destinés à l'enseignement. Voici celle que propose Ubuntu: http://doc.ubuntu-fr.org/education
  5. Site web des Creative Commons: http://creativecommons.org/
  6. Art. Creative Commons, Wikipedia: http://fr.wikipedia.org/wiki/Creative_Commons



Creative Commons License
Logiciels libres et développement durable par GULL & Swisslinux.org est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-Partage des Conditions Initiales à l'Identique 2.0 Suisse.